Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail RSS
magnify
formats

48th All Japan Aikido Demonstration (2010)

Publié le 25 mai 2010 par Jordy Delage dans Aikido, Arts martiaux

Daï 48 Kaï Zen Nihon Aïkido Enbu Taïkaï

48e grande démonstration d’aïkido du Japon
Dai 48 Kai Zen Nihon Enbu Taikai - All Japan Aikido


Nous avons assisté au 48e « All Japan Aikido Demonstration » le 22 mai 2010. La démonstration se déroulait au Nippon Budokan de 12h00 à 17h30. Comme chaque année, un très grand nombre de démonstrations se sont succédées tout au long de la journée. Des démonstrations de grands senseï, mais aussi des démonstrations de groupes universitaires ou de plus petits dojo. Étaient représentées, comme à l’accoutumé, la quasi-totalité des régions du Japon. Étaient aussi invitées cette année une délégation de la FFAB (France), de l’aïkikaï de Suède, de la « Ueshiba Aikido Association » de Singapour, et de la CABN de Hollande pour les démonstrations internationales. Chaque démonstration est limitée à 3 minutes, à l’exception de celle du Doshu Moriteru Ueshiba, et celle de Hiroshi Tada Shihan, le doyen des Shihan.


La quasi-totalité des vidéos vous est présentée dans cet article. Les quelques vidéos manquantes peuvent être retrouvées sur la Playlist Youtube de l’évènement. Nos vidéos sont montées de façon à éviter les temps morts, mais en conservant les saluts. Certaines vidéos, de qualité moyenne ont été regroupées dans un montage commun, mais la plupart de nos vidéos sont entièrement dédiées à une seule démonstration. Nous n’avons en général pas remplacé le son des vidéos par de la musique pour conserver l’authenticité de la situation.

Ouverture du 48e All Japan Aikido sur l'hymne national japonais "Kimi Ga Yo"

Ouverture du 48e All Japan Aikido sur l’hymne national japonais "Kimi Ga Yo"


Les enseignants de l’Aïkikaï Hombu Dojo

  • Toshio Suzuki Shidoin, 4e dan, est l’un des récents enseignants titularisés au Hombu Dojo. Il n’a pas encore de classe régulière, mais il remplace très souvent les enseignants partis en stage. D’un style très ample, mais également très direct et puissant, c’est un excellent professeur. Il est l’un des seuls à se proposer dans le rôle d’uke lorsqu’il enseigne. Dans cette vidéo, Ikkyo, Nikkyo, Sankyo et Yonkyo, en forme Kihon tel qu’ils doivent être réalisés au Hombu dojo.  L’uke est Hino Terumasa, 3e dan, uchi deshi.
  • Takanori Kuribayashi Shihan, 7e dan, est l’un des enseignants les plus appréciés du Hombu dojo. Son enseignement se caractérise par l’accent porté à l’utilisation du corps au delà de la technique elle-même. Il n’enseigne actuellement que le vendredi après midi et rassemble autant, voir plus d’étrangers que de Japonais. En uke dans cette vidéo, Ivan Rigual Sarria, le plus ancien Espagnol du Hombu dojo (7 ans).
  • Hiroshi Fujimaki Shihan, 6e Dan, est également un instructeur régulier au Hombu dojo. Chargé des cours réservés aux femmes, ainsi que d’un cours débutant et d’un cours gradé chaque semaine. Il est l’un des enseignants les plus sociables, toujours prêt à partager un moment après les cours.
  • Kobayashi Yukimitsu Shihan, 7e dan, est un enseignant simple et très chaleureux. Il est aussi l’un des 20 enseignants réguliers du Hombu dojo. L’un des uke sur cette vidéo est Sebastien Heurteau, l’un des plus anciens Français de l’aïkikaï, maintenant de retour en France. (voir l’interview de Sebastien par Guillaume Erard).
  • Shigeru Sugawara Shihan, 7e dan, est chargé de cours le samedi soir à l’étage des gradés, et le lundi soir à l’étage des débutants. Il est probablement l’enseignant le plus apprécié des débutants. Très pédagogue, mais également très attaché aux Kihon (bases), il a à cœur de former les débutants dès leur premier cours au Hombu dojo. Sa vitesse d’exécution des Kihon est exceptionnelle.
  • Yoshiaki Yokota Shihan, 7e dan, également enseignant titulaire du Hombu est également un ancien pratiquant de Karate. Sa technique se caractérise par des mouvements incisifs et une grande importance accordée aux atemi. Il est également le seul enseignant à utiliser régulièrement un bokken pour démontrer certains principes.
  • Sasaki Teijyu Shidoin, 5e Dan, est l’un des derniers enseignants titularisés, chargé de cours débutant le samedi matin, c’est un homme abordable, et un pratiquant particulièrement puissant.
  • Oyama Yuji Shidoin, 3e dan, sera le prochain uchi-deshi à terminer sa formation et à obtenir le statut d’enseignant.
  • Tsuruzo Miyamoto Shihan, 7e dan, est l’un des enseignants favoris de votre serviteur ! Un homme qui aime le contact humain, qui est très abordable, très humble, et qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense avec le sourire. Sa pratique peut paraître rude de l’extérieur, mais il est en réalité très doux et subtil. Son aïkido est fortement influencé par son premier maître, Suganuma senseï, mais également par Chiba senseï et inclus donc un certain nombre de mouvements issus de l’iaïdo, notamment la coupe kesagiri (coupe diagonale), et le mouvement ushiro tenkan (tenkan vers l’arrière). Il est également responsable de l’organisation évènementielle pour le Hombu dojo et responsable des passages de grades. Né le 30 mars 1953 sur l’ile de Kyushu, il commence l’aïkido en 1971, puis devient uchi deshi au Honbu Dojo en 1975. Il est 7e dan depuis 1998 et enseignant titulaire au Honbu Dojo. Il est régulièrement invité par l’aïkikaï de Lyon pour diriger des stages en France (Lyon et Bordeaux).
  • Yoshinobu Irie Shihan, 6e dan, est l’un des jeunes enseignants titulaires du Hombu dojo, il est fortement influencé par Yasuno senseï ainsi que par Kuribayashi senseï. Il pratique également au dojo de Tada senseï (Gessoji Dojo).
  • Takeshi Kanazawa Shihan, 7e Dan, enseigne le dimanche matin, et depuis qu’il a ce cours, le nombre de pratiquants le dimanche matin a significativement augmenté. Petit, léger, mais extrêmement puissant et direct, il rappelle que la puissance n’est pas seulement affaire de « physique », mais surtout de technique.
  • Katsurada Eiji Shihan, 6e dan, ne dispose pas encore de cours régulier, il remplace les enseignants absents, assiste l’enseignant titulaire lors des passages de grades… Il sera probablement le prochain enseignant à être titularisé.
  • Seishiro Endo, 8e dan, est, avec Yasuno senseï, probablement le plus connu des enseignants du hombu dojo en France. Sa filiation avec Yamaguchi senseï ne signifie pas pour autant que son Aïkido ressemble à celui de Yasuno ou Tissier Senseï, sa pratique est unique, fortement basée sur le ressenti et le relâchement. Endo senseï est l’un des enseignants comptant le plus d’étrangers dans ses cours. Né le 6 septembre 1943 à Nagano. Il commence l’aïkido en 1963 au dojo de l’université Gakushuin. Ses premiers enseignants étaient Tada Hiroshi, Mitsunari Kanai et Kobayashi Yasuo. Il s’inscrit rapidement au Honbu Dojo, puis devient uchi deshi en sortant de l’université. Il enseigne aujourd’hui au Honbu Dojo, au dojo de Gakushuin (là ou il a commencé l’aïkido) ainsi que dans son propre dojo à Saku (Nagano). C’est l’un des derniers enseignants du Honbu Dojo à avoir connu O’sensei Morihei Ueshiba. Il est invité chaque année à diriger un stage en France (novembre).
  • Tada Hiroshi, 9e dan, né le 14 décembre 1929 à Nagasaki. Gradué en droit à l’université de Waseda en 1952, il faisait parti du club de Karate de l’université. Il commence l’aïkido en 1950 au Honbu Dojo et devient enseignant en 1954. Il reçoit son 6e dan en 1957. En 1964 il est envoyé en Italie où il crée son Dojo en 1966, puis l’aïkikaï d’Italie en 1970. Il est promu au rang de 8e dan en 1969, et rentre enfin au Japon en 1971 après 7 ans passés en Italie. Tada senseï a développé son propre système éducatif basé sur la respiration, le ressenti physique et la méditation (travail du « ki » = ki no renma). Il qualifie l’aïkido de « zen en mouvement ».  Il enseigne aujourd’hui au dojo du temple « Gessoji » ainsi que dans d’autres dojo affiliés « Tada Juku ». Il est actuellement 9e dan et est l’instructeur le plus haut gradé de l’aïkikaï.
  • Mitsuteru Ueshiba (wakasenseï), est le fils du 3e et actuel Doshu Ueshiba Moriteru. Il est responsable du Honbu Dojo (Dojo Cho) et succédera à son père en tant que 4e Doshu. Né en 1980, Mitsuteru à actuellement 29 ans, il est marié et papa depuis peu. Son titre « wakasenseï », qui signifie « jeune professeur », lui est attribué jusqu’à ce qu’il succède à son père. Il n’a pas de grade et porte une ceinture blanche.
  • Moriteru Ueshiba Doshu, né le 2 avril 1951, il est le 3e Doshu et le petit fils du fondateur de l’aïkido Moriheï Ueshiba. Il est diplômé en économie à l’université Meiji Gakuin. Il dirige l’aïkikaï Honbu Dojo depuis 1996, et a repris la succession de son père comme Doshu à la mort de ce dernier en 1999. Tout comme wakasenseï, il n’a pas de grade et porte une ceinture blanche.

Quatre enseignants hors Hombu Dojo que nous apprécions particulièrement

  • Yasuo Kobayashi Shihan, 7e dan, est une grande figure de l’aïkido japonais. Il a travaillé toute sa vie à l’expansion et l’enseignement de l’aïkido et compte aujourd’hui plus de 120 dojo dans son groupe. Né le 20 septembre 1936 à Tokyo, il entre au Honbu Dojo comme uchi-deshi en 1954. Il attendra jusqu’en 1969 pour ouvrir son premier dojo à Kodaira. En 1987 il reçoit la médaille d’excellence pour le développement des arts martiaux. Il fait, lui aussi, partie des derniers enseignants ayant été élèves du fondateur.
  • Morito Suganuma Shihan, 8e dan, est notamment le premier professeur de Miyamoto Tsuruzo Shihan. Né dans la région de Fukushima, il est introduit au Hombu dojo par Tamura senseï en 1964 et devient uchi deshi en 1967. Il est par la suite envoyé dans le Kyushu (sud du Japon) où il fonde le Shoheijuku Dojo dont il est toujours le leader et qui compte 70 dojo affiliés pour plus de 4000 pratiquants. Il donne des séminaires principalement au Canada, en Norvège, aux Pays-Bas, en Israël ainsi qu’en Chine. Il est également un maître reconnu de calligraphie et de Zen.
  • Hiroshi Watanabe Shihan, 7e Dan, a notamment travaillé pour une agence de self défense. Il est actuellement responsable de l’aïkido Dokokaï à Shibuya (Tokyo).
  • Toshiyuki Araï Shihan, 7e dan, est responsable de la fédération local d’aïkido de Gunma (au nord de Tokyo) et directeur de la fédération japonaise d’aïkido (Zen Nihon Aïkido Renmeï). Il voyage peu en dehors du Japon, très occupé par son travail d’enseignant professionnel et ses fonctions administratives importantes au sein de l’aïkido japonais.

Et pour terminer, en grand format, la vidéo de la délégation française, groupe FFAB.

Délégation française FFAB

Les participants sont : Gayetti Christian, Bonemaison Jacques, Thire Claude,  Chauvin Alex, Rizzo François, Olivier Benoit, Patout Pascal, Martinez Angel Luis, Schmidt Herve, Gesp-lahu, Alexandre, Piazzolla Philippe, Bliscaux Didier, Canzonier Martine, Varrucciu Brigitte, Le Borgne Bénédicte et Venard Christine.


Miyamoto et Kuribayashi Sensei réparant le tatami

Ici, tout le monde met la main à la pâte ! C'est le secret d'un événement réussi ! Sur cette photo, vous pouvez voir Kuribayashi, Miyamoto, Sasaki, et deux uchi-deshi réparer le tatami rouge. Au second plan, Wakasensei en costume, et Toshio Suzuki.


Affiche 48th all japan aikido demonstration

L'affiche du 48th All Japan Aikido Demonstration


Article rédigé par : Jordy Delage
Vidéos et montages par Jordy Delage & Eriko Hoshi
Musique sur certaines vidéos : Guillaume Erard.



 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn

Une réponse

  1. […] Conteúdo autorizado por Jordy da Budo Export Créditos: Fonte de Pesquisa: Budo Export Tradução: Lumière Foto: Miyamoto Tsuruzo Sensei 宮本鶴蔵 (facebook) Video: Budo Export […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© www.budoexport.com - tout droits réservés BudoExport LLC.