Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail RSS
magnify
formats

Entretien Hakama, Keikogi (Kimono) & Obi (Ceinture) – Aikido/Kendo/Judo/Iaido

Publié le 13 juillet 2010 par Jordy Delage dans Aikido, Entretien, Equipements, Judo, Karate, Kendo, Kobudo

Entretien des Hakama, Dogi (kimono) & Obi (ceintures)

Lavage, repassage, pliage et séchage


Voici toutes les informations dont vous aurez besoin pour entretenir vos Dogi, Hakama polyester/coton et Obi. Si vous suivez ces conseils, la durée de vie de vos équipements en sera considérablement allongée. Nous mettons aussi à votre disposition quelques vidéos vous permettant de voir en images comme entretenir vos équipements.


Entretien hakama dogi et ceinture

La tenue classique de l'Aïkidoka... à bien entretenir !


Le pliage et l’entretien de vos équipements, notamment le Hakama font partie de l’étiquette. Outre l’aspect sécurité, qui ne se pose pas spécialement au niveau de l’entretien des dogi et hakama, vos partenaires ne pourront que vous être reconnaissants de pratiquer avec un équipement propre et en bon état.



Dogi (kimono)

Séchage : hakama, dogi & ceinture

Que votre dogi soit un modèle pré-rétréci ou non, les conseils de lavage sont les mêmes. Notez que même à froid le coton rétrécit légèrement. En général, les fabricants japonais indiquent le « taux de rétrécissement », cependant, ce n’est pas toujours les cas en France. Sur BudoExport.com, vous trouverez sur nos fiches produits le taux de rétrécissement des Dogi. Les Dogi pré-rétrécis le sont en cas de lavage à l’eau froide et peuvent tout de même rétrécir peu à l’eau chaude. Nous conseillons un lavage après chaque utilisation. En effet, au Japon, les machines à laver ne lavent qu’à l’eau froide ! Les fabricants n’indiquent en général aucun conseil de lavage puisque, ici, ce sera à froid qui qu’il arrive.

Un lavage à froid signifie à 30° maximum. Il est éventuellement possible de passer à 45° sans augmenter significativement le taux de rétrécissement du coton et sans abimer le dogi. Mais jamais au dessus de 45°C
Cela vous permettra de conserver un Dogi en bon état malgré le lavage à froid. Ne portez votre dogi à teinture indigo naturelle (kendogi) au pressing que si votre pressing connait ce genre de vêtement.

Lavage des dogi classiques en coton blanchi

  • Premier lavage à froid sans lessive – Peut être lavé avec d’autres vêtements.
  • Lavages suivants au maximum à 45°C. Pour un résultat optimal, nous vous conseillons de stopper votre machine à laver une fois remplie d’eau et de lessive et de laisser tremper environ 30 minutes avant de compléter le cycle.
  • Évitez au maximum l’utilisation de javel qui pourrait faire perdre leurs couleurs aux logos et broderies et qui endommage le coton. Cependant, si votre dogi a besoin d’un petit blanchissage, faites attention à ne pas placer la javel directement sur le dogi, mélangez la correctement avec l’eau de la machine.
  • Faites sécher sur un fil, ou sur un cintre immédiatement après le lavage. (Ne jamais utiliser le sèche linge et éviter le séchage en plein soleil.)
  • Le repassage doit se faire avec le fer à repasser à faible puissance.

Notez qu’une légère teinte bleutée peut apparaitre sur certains dogi haut de gamme (Tokaido notamment). Ceci est normal et disparaitra après quelques lavages, il s’agit d’une teinte qui n’apparait que sur les cotons de grande qualité.

Lavage des dogi à teinture indigo naturelle (aïzome)

  • Premier lavage à froid sans lessive. Laissez tremper quelques heures et renouvelez l’opération 4 à 6 fois. (Il est possible -et conseillé- d’ajouter du vinaigre blanc et/ou du sel comme fixateur)
  • Lavages suivants au maximum à 30°C (machine déconseillée). – Ne jamais laver avec d’autres vêtements, l’indigo naturelle déteint fortement, même après de nombreux lavages. Ne jamais utiliser de javel.
  • Faites sécher sur un fil, ou sur un cintre immédiatement après le lavage. (Ne jamais utiliser le sèche linge et éviter le séchage en plein soleil.)

Un dogi en coton teint à l’indigo naturelle déteindra légèrement lors de la pratique, quel que soit le traitement que vous lui appliquiez, et ce sans limite de temps.
Notez qu’il existe à la vente des flacon de teinture Indigo utilisable sur les dogi et les armures de Kendo.


Le pliage du dogi

Si vous utilisez votre Dogi fréquemment, le stockage sur cintre ne pose aucun problème. Cependant, si vous avez à stocker votre dogi pendant une longue période de temps, nous vous recommandons de le plier en suivant les coutures, puis de le protéger en l’emballant dans un sac de tissu ou de polyester pour éviter qu’il jaunisse. Toujours plier en respectant les coutures.

Hakama en coton dans un filet pour la machine à laver.

Hakama

Nettoyage du Hakama en Polyester

  • Premier lavage à froid sans lessive et à la main. Si lavage en machine, pliez votre hakama, et contenez le dans un filet à linge ou dans un linge noué pour éviter qu’il ne perde ses plis.
  • Lavages suivants au maximum à 45°C. Les hakama en polyester et les hakama en coton noir ne déteignent pas, il est donc possible de les laver avec d’autres vêtements. Nous vous conseillons de laisser tremper votre hakama une heure dans l’évier ou la baignoire avec de la lessive.
  • Faites sécher sur un fil ou sur un cintre immédiatement après le lavage. (Ne jamais utiliser le sèche linge et éviter le séchage en plein soleil). Prendre soin de refaire les plis avant le séchage, puis, si possible, de les maintenir avec des pinces à linge.

Nettoyage du Hakama à teinture indigo naturelle

  • Premier lavage à froid sans lessive et à la main. Laissez tremper quelques heures et renouvelez l’opération 4 à 6 fois. (Il est possible d’ajouter du vinaigre blanc et/ou du sel comme fixateur)
  • Lavages suivants au maximum à 30°C. – Ne jamais laver avec d’autres vêtements, l’indigo naturelle déteint fortement, même après de nombreux lavages.
  • Faites secher sur un fil, ou sur un cintre immédiatement après le lavage. (Ne jamais utiliser le sèche linge et éviter le séchage en plein soleil). Prendre soin de refaire les plis avant le séchage, puis, si possible, de les maintenir avec des pinces à linges.

Un hakama en coton teint à l’indigo naturelle déteindra légèrement lors de la pratique, quel que soit le traitement que vous lui appliquiez. Les vêtements qui auront viré au bleu à cause du hakama (pantalon, veste…) seront facilement lavables car cette teinture tient mal.

Le pliage du Hakama

Notez qu’il sera indispensable de plier correctement votre hakama en coton après chaque utilisation si vous souhaitez qu’il conserve ses plis. Un peu moins de rigueur sera toléré par un hakama en polyester, les plis étant imprégnés dans le tissu.


Le pliage du Hakama – L’étiquette

Le hakama se plie généralement, après le cours, sur le tatami. Quelques petits points d’étiquette sont à retenir.

  • Ne jamais tourner le dos au Kamiza (mur d’honneur).
  • Ne jamais placer le koshita (dosseret) face au Kamiza.
  • Eviter de s’agiter autour du Hakama, le plier calmement sans tourner autour.
  • Rester en seiza, ou à défaut en tailleur pendant que l’on plie le Hakama.

Mettre son Hakama

Il existe de très nombreuses manières de mettre un Hakama. Elles diffèrent en général entre le Kendo, l’Aikido et l’Iaido. C’est peut-être en Aikido que le port du Hakama est le moins formel, étant soumis à de fortes contraintes durant la pratique, chacun en va de ses petits « trucs » pour le faire tenir du mieux possible. Il n’y a probablement pas de solution miracle, de plus, la technique changera en fonction de votre corpulence et de la forme de vos hanches et de votre taille. Un seul conseil est de mise pour les aikidoka, veillez à ce que le Koshita soit bien fixé au dessus de votre ceinture, et ceci pour éviter les blessures au dos.


Obi (ceintures)

Il existe certaines rumeurs colportant le fait qu’il ne faut jamais laver une ceinture, ou ne jamais la laisser toucher le sol. Ce sont des rumeurs sans fondement. Il est aussi important d’avoir une ceinture propre qu’un dogi propre. Quant à laisser la ceinture toucher le sol, l’argument « tradition » ne tient pas puisque la ceinture est apparu relativement tard dans le monde des arts martiaux.

  • Premier lavage sans lessive, à froid.
  • Lavages suivants : Au maximum à 45°C
  • Attention : Certaines ceintures déteignent (ceintures de couleur principalement), dans ce cas, les laver seules. Les ceintures noires ne déteignent pas.
  • Évitez de conserver votre ceinture en l’enroulant totalement, préférez des pliages en deux successifs
  • Notez qu’en raison de la longueur d’une ceinture, il faut prendre en compte une dizaine de centimètres de rétrécissement lorsque vous achetez votre ceinture.

Si vous avez des doutes concernant l’entretien de vos équipements, n’hésitez pas à poser vos questions en laissant un commentaire ci-dessous, l’équipe BudoExport se fera un plaisir de vous aider 😉




 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn

49 réponses

  1. laboudie

    Bonjour,
    Pouvons-nous faire laver et sécher à faible température 30° tous les équipements d’un club dans une laverie.
    Nous recherchons de la simplicité pour garantir de la propreté.
    Cordialement

  2. Bonjour,
    Oui tout à fait, tant que vous ne dépassez pas les 30°C, tout ira bien.
    En revanche, le sèche linge va diminuer un peu la durée de vie de vos équipements, ils vont s’abimer plus vite et je ne suis pas certain que le séchage à 30°C soit très efficace.
    BudoExport –

  3. Ah les joies du hakama indigo… Un conseil: changez le votre en même temps que votre professeur comme ça au moins, vous ne serez pas le seul à déteindre sur les autres! 😀

  4. zoran

    Bonjour,
    Si par hasard le dogi est trop grand, est-il possible de le faire rétrécir ou pas ?
    Merci

  5. Bonjour Zoran,
    Tout dépend du dogi et de la qualité du coton.
    Les modèles fabriqués en Chine ou au Pakistan rétrécissent en général de 15%.
    Les modèles en coton non blanchis, quelque soit leur origine rétrécissent de 10% à 15% environ.
    Enfin, les dogi fabriqués au Japon rétrécissent généralement beaucoup moins, environ 3%.
    Il faut également savoir que le lavage à 90°C fera rétrécir un dogi beaucoup plus rapidement. Cependant, même en lavage à froid, le dogi finira par rétrécir également, après une 10 aine de lavages.
    Excellente pratique à vous.

  6. J

    Bonjour,

    Je viens réaliser le premier lavage de mon hakama tozando en polyester.
    Je l’ai laisser tremper 1 heure avant de le mettre dans un filet à linge et de mettre le programme délicat 30°.
    Malheureusement il a légèrement déteint sur ma broderie blanche…
    Avez-vous une astuce pour récupérer cette broderie?

    Merci d’avance!

  7. Bonjour,
    Difficile de répondre à cette question car les Hakama en polyester ne devraient pas déteindre du tout (problème de qualité du Tissu polyester Tozando ?!).
    Il y a bien des techniques pour récupérer suite à ce genre de problème, mais je ne vous conseille pas d’essayer. L’utilisation d’un produit chimique sur le polyester n’est pas une bonne idée, et le risque n’en vaut pas la chandelle. Et puis, après tout, les Hakama Aizome, eux, déteignent beaucoup sur les broderies, et la couleur obtenue n’est pas nécessairement inesthétique.

  8. J

    Arf!!
    Merci de votre réponse rapide en tout cas.
    Je n’ai plus qu’à faire le deuil de ma broderie blanche…@BudoExport

  9. darmon

    Bonjour, j’ai effectué un 1er lavage sur un dogi noir et le résultat est catastrophique,ca a fait apparaître des traits blancs ,j’ai pourtant laver a 30 degrés …

  10. Bonjour,
    Quel type de dogi avez vous ? Karategi noir ? Fabrication japonaise ou plutôt entrée de gamme ?
    Sur un dogi de fabrication japonaise, ce type de problème serait étonnant car, si le dogi a bien été lavé seul, ce ne peut être qu’un problème de qualité de la teinture.
    Quoi qu’il en soit, il n’y a pas grand chose à faire par vous même, si ce n’est, éventuellement, l’apporter chez le teinturier.

  11. sabourin

    Bonjour,

    La ceinture du kimono de mon fils reste très rigide et la nouer est difficile. Auriez-vous un conseil?
    Merci d’avance.

  12. Bonjour,
    Vous pouvez éventuellement la laver à chaud puis la faire passer au sèche linge plusieurs fois. En « abimant » le coton qui est à l’intérieur, il va s’assouplir.
    Les ceintures s’assouplissent de toute manière avec le temps, notamment au niveau du nœud. Tout dépend de l’age de votre fils, mais il est normal que les enfants aient des difficultés à nouer leur ceinture au début. (Il va aussi gagner en force rapidement, ça l’aidera pour la serrer).

  13. Yoshi

    Bonjour,

    Mon Kimono indigo a déteint sur mon Hakama Iwata polyester A au cours l’entrainement, y a t-il un moyen pour y remédier?
    Merci d’avance

  14. Yoshi

    Mon hakama est de couleur blanc

  15. La couleur indigo se lave généralement très bien, y compris sur le blanc.
    Cependant, la couleur déteint petit a petit au niveau de la taille, et la transpiration associée à la chaleur à tendance à fixer la teinture. (Un dogi blanc sur lequel un Hakama indigo aura déteint va pouvoir se laver au début, mais petit à petit, la teinture va se fixer).
    Vous pouvez tenter le lavage à 40°C avec une lessive pour tissu synthétique spécialisé sur le blanc. (c’est plus délicat avec un Hakama synthétique qu’avec un dogi 100% coton).
    Je vous déconseille cependant de continuer à porter votre Hakama blanc avec une veste indigo si vous souhaitez éviter les trace bleu sur le Hakama.
    Bon courage !

  16. Joe

    Bonjour,

    Je vis en région parisienne où l’eau est très calcaire, ce qui fait que mon dogi après lavage est très rêche.
    L’usage d’un adoucissant est il a proscrire sachant que l’usage réduit le pouvoir absorbant du coton ?

    merci

  17. Bonjour Joe,

    Vous pouvez utiliser un adoucissant, cela n’endommagera pas votre dogi.
    En revanche, comme spécifié, cela réduira le pouvoir absorbant du coton, qui absorbera donc moins la transpiration.

    Outre le type de tissage, la qualité du coton joue un rôle important dans le confort au contact avec la peau.
    En revanche, si vous avez un dogi destiné au Judo, cela est normal qu’il soit rêche, puisque c’est une effet recherché par les Judoka pour rendre la saisie plus difficile. (Un bon Judogi sera cependant rêche à l’extérieur et doux à l’intérieur).

    Bonne pratique !

  18. Gregory

    Article très instructif , plutôt concret , et , à ma connaissance inédit par rapport au sites concurrents .
    Un petit manque cependant , que conseillez vous pour l’entretient de vos produits indigos traités biotech , comme on en trouve dans votre gamme kendogi .
    Faut il le tremper avec vinaigre et gros sel , et si oui , combien de temps et de fois ?
    Et plus généralement , quelle quantité de vinaigre et de gros sel conseillez vous pour fixer la couleur sur l’ensemble de vos produits ?

    Merci .

  19. Bonjour Gregory,

    Merci pour votre commentaire.
    Il est vrai que l’on trouve assez peu d’informations à ce sujet en français sur la toile.
    L’article n’est pas parfait, il aura probablement besoin d’une refonte d’ici quelques temps.

    Concernant les produits « Biotech », il n’est pas nécéssaire de « fixer » la teinture. Ce serait même plutôt déconseillé.
    Avec la transpiration, ces modèles déteignent toujours un petit peu, mais ce n’est rien comparé aux produits Aizome habituels.

    En ce qui concerne la quantité, c’est très difficile à dire puisque la taille des éviers et donc la quantité d’eau peut varier considérablement.
    Personnellement, pour un Hakama, sur 3 opérations de fixation, j’utilise au total une demi bouteille de vinaigre et une demi salière (de type grand format, comme on trouve en super marché – le gros sel étant un peu trop cher au Japon pour ce type d’opération 😉 )

    N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

  20. laurent

    Bonjour,

    je souhaiterais acheter un karategi TOKYODO (kw10), je mesure 1.78m et pèse 72 kg.
    je pense commander un karategi 5.5 (1.85) de taille.
    Qu’en pensez vous, est ce le bon choix?

    Merci

  21. Bonjour Laurent,

    Merci pour votre commentaire.

    La taille 5.5 va correspondre à quelque chose d’un peu large. Si vous aimez vos Karategi assez ample, ce sera un bon choix. Sinon, la taille 5 conviendra également.
    Je vous conseil tout de même de vérifier avec les mesures détaillées que vous pourrez trouver dans le tableau des tailles par ici par exemple : http://www.budoexport.com/karate-karategi-kimono-kbw10-noir-blanc-tokyodo-xml-244_361-779.html

  22. Flo

    Faute de frappe: waraku s’est transformé en atali… Désole pour la compréhension. @Flo

  23. Amélie

    Bonjour,

    J’ai effectué les deux premiers lavages de mon hakama en polyester a la main. Par soucis d’efficacité et de temps, j’ai voulu faire un lavage en machine. J’ai scrupuleusement suivi les instructions, lavage à 30°, plié dans un filet.
    Seulement voilà, lors du séchage, sont apparus des traces blanchâtres un peu partout sur le hakama. Auriez-vous un conseil à me donner pour rectifier cela ? Merci d’avance.

  24. Bonjour Amélie,

    Difficile à dire. Cela est peut être due à un excès de lessive, mais il est peu probable que cela soit en rapport avec une décoloration du tissu.
    Il serait plus facile de vous conseiller avec plus de détail sur le produit (marque, tissu, etc.) et éventuellement une photo.

  25. Nabiru

    Bonjour,
    Comment faire pour assouplir le coton de mon aikido gi tout neuf qui est tellement dur que c’est lui qui me porte. On dirait du carton et en fin d’entraînement il me laisse des traces sur la peau comme si je l’avais passé au papier de verre et je suis loin d’être douillet ( sans jeu de mots). Merci d’avance.

  26. Bonjour Nabiru et merci pour votre commentaire.

    En fonction du type et de la marque du Dogi, il est probable qu’il soit difficile de le rendre réellement souple. Cela dit, la meilleurs solution est de le laver plusieurs fois, en utilisant de l’assouplissant. Avec le temps, le tissu va se détendre, mais il n’y a pas de solution miracle.

    Bon courage.

  27. Qtin

    Bonjour, puis je laver mon karategi avec d’autre vêtements (Vêtements du quotidien) sans que mon karategi déteint sur les autres vêtements ?
    Puis pour la ceinture, elle est blanche avec un trait rouge au milieu, je peux la mettre aussi ?
    Merci.

  28. Bonjour Qtin,

    Si votre Karategi est blanc, il n’y a aucun risque (attention tout de même à ce que vos autres vêtements ne déteignent pas dessus).
    Si celui ci est noir, c’est alors fortement déconseillé, les Karategi noir ayant tendance à déteindre (en tout cas, sur les fabrication japonaise, puisqu’il s’agit de teinture naturelle).
    Les ceintures avec liseré, elles, ne déteignent pas.

  29. Lelouch

    Bonjour, j’ai un ensemble Dogi et Hakama noir en treton pour la pratique du Iaïdo et du Jodo. Je ne les ai portés que deux fois et appréhende le premier lavage. Je pense qu’il faut laver l’ensemble en même temps. Comme il ne s’agit pas de tâches mais d’éviter l’accumulation de sueur (je transpire beaucoup) j’envisageai de les faire tremper dans de l’eau savonneuse (genre savon d’Alep) légèrement tiède en remuant de temps en temps 1/2 journée avant de rincer abondament. Pour le Hakama, afin de garder les plis ne faut-il pas le mettre à tremper plié ? Pour le Dogi, cela ne présente pas de problème particulier pour le séchage et le repassage. Pour le Hakama faut-il le faire sécher plié, j’ai peur que ça sente le moisi vu le nombre de couches de tissu superposées. Peut-être utiliser un petit soufflant chaud afin de faire sécher plus rapidement ? Pour ce qui est du repassage à la maison c’est moi qui m’en occupe, mon épouse ne sait pas du tout faire. Perso je mets une demi-heure pour un pantalon et je n’ai jamais réussi à faire des plis droits pour les manchettes de chemise. Dans ces conditions comment faire avec un Hakama? J’ai déjà du mal au pliage qui reste au demeurant approximatif. J’ai appris grâce à vous (et à mes dépends) que le pliage faisait partie de l’étiquette! Ne faut-il pas faire faire ça par un pressing ? Savent-ils faire ça en France ? Je ne suis peut-être pas très doué mais je pense qu’une tenue propre est nécessaire pour la pratique, sinon comment avoir l’esprit clair !
    Merci pour un coup de main!!!

  30. Bonjour et merci pour votre commentaire.

    En ce qui concerne la sueur, le rinçage à grandes eaux est suffisant. L’accumulation de savon est au moins aussi embêtant que l’accumulation de sueur, donc si vous mettez du savon, restez sur de petites quantités.

    Pour le Hakama, l’idéal est de le déplier partiellement, dans une baignoire par exemple. Vous pouvez faire tenir les plis avec des pinces à linges, ce qui permettra ensuite de le faire sécher en ouvrant l’intérieur sans défaire les plis.

    En ce qui concerne le repassage, c’est simple, un hakama ne se repasse pas. Et non, la plupart des pressings ne savent pas faire (il en existe quelques uns, notamment à Paris, qui font cela, mais je n’ai pas d’adresse spécifique à communiquer, je suis désolé).

    Bon courage.

  31. Lelouch

    Merci pour votre réponse et votre réactivité.
    Vous me déconseillez donc l’utilisation d’eau savonneuse ou en petite quantité.
    Est-ce que l’utilisation d’un lessive M… « sans frotter » est préférable?
    En gros, quel est le meilleur produit pour laver un ensemble treton noir?
    Merci de votre aide.

  32. Nous ne pouvons pas vraiment vous répondre sur le type de lessive, c’est très différent au Japon.
    Dans tous les cas, savon en petite quantité ou lessive pour linge délicat (ce n’est pas tant le tetron qui pose problème, mais le cœur qui rigidifie les sangle et la plaque en caoutchouc/plastique).

  33. Lelouch

    Merci une nouvelle fois pour le coup de main ^_^

  34. Jean-François

    Bonjour a tous .
    J’ai trouver des anciens savons de  » Marseille  » spécial pour le lavage du linge avec des tâches ,
    de vin , cerise , sang et autres taches a problèmes , ce n’est pas le savon de Marseille normal ! ,
    mais bien vendu séparément aux savon normal de Marseille , savon détachant recommandé pour ,
    les cols et poignets de chemise : Mouiller le tissu à l’eau froide enduire le tâche avec ce savon .
    Attendre 1/2.H , frotter et rincer à l’eau ( ou mettre en machine ) , je met en plus un peu de
    ce savon et du vinaigre blanc …. A vous de voir , tout ne part pas après X années avec et bien
    certaine tâche ne parte pas ou plus , mais les années sont là aussi ! ..un ancien Shureïdo

  35. Corinne

    Bonjour

    J’ai regardé la vidéo concernant le pliage du Hakama mais il me manque une étape: dans la vidéo, le hakama est posé sur le ventre et le derrière est tout bien plié (on voit d’ailleurs que des morceaux de tissues ont déjà été repliés (à la 8ème seconde, on déjà les couches). Comemnt fait-on pour arriver à cette partie là ?
    Quand j’ai essayé, le dos avait l’air bien et quand je l’ai retourné, je me suis retrouvée avec plus de tissue sur une jambe que sur l’autre.
    Si vous avez des astuces à partager..

    Merci d’avance

  36. Bonjour Corinne,

    Merci pour votre message.

    Avec un peu d’habitude, on arrive à ce résultat directement en posant le Hakama au sol. Vous tenez le Hakama devant vous, le secouez, les plis reprennent leur place, et il n’y a plus qu’à le poser.
    Cela ne marche pas à tous les coups, généralement lorsque le pan intérieur qui sépare les deux jambes est du mauvais coté. Celui ci doit théoriquement être plié du coté droit. Debout, le Hakama dans les mains, vous l’ouvrez, replacer bien la séparation centrale vers la droite, et il ne reste plus qu’à secouer doucement et poser au sol pour terminer le pliage.

    Bon courage !

  37. Bastien

    Bonjour,

    Je viens de recevoir mon Aikidogi Classique « Slim » AS250 (Simple épaisseur).

    tout d’abord chapeau pour le temps de livraison ! C’était ma première commande auprès de Budo Export et je suis très satisfait !

    Bon je dois avouer que j’ai eu une petite frayeur en mettant le pantalon de dogi la première fois. Je nageais littéralement dedans au niveau de la taille alors que la longueur de jambe convenait très bien (en le serrant bien et après un premier lavage j’y suis beaucoup mieux dedans. Ouf !). Pour info j’ai pris une taille 5 et je mesure 1m86 et pése 70kg.

    Petite question cependant concernant l’entretien.

    Sur l’étiquette il est écrit lavage à 40° et ne pas repasser. Sur mes precedents dogis j’avais pris l’habitude de toujours les repasser. Du coup pour celui-ci, est ce que cela signifie que je peux me contenter de le plier suivant les coutures après séchage ? Le fer endommage t’il le dogi à la longue?

    Merci à vous :)

  38. Bonjour,

    Repasser ne pose pas de problème particularité si le fer n’est pas à trop haute température et si l’on utilise pas trop de vapeur.
    Nous déconseillons le fer pour éviter tout accident, mais avec précaution, il n’y a pas de problème.

    Sur les Dogi Sashiko de bonne qualité, si bien étendu après lavage, le repassage n’est théoriquement pas nécessaire. Mais à vous de voir !

  39. Martin

    Bonjour,

    Pourriez-vous me dire si les aïkidogi continuent de rétrécir à vie avec les lavages (même à l’eau froide) ou bien est-ce qu’ils se stabilisent et ne rétrécissent plus après un certain nombre de lavages, ou après un certain temps?

  40. Bonjour et merci pour votre commentaire.
    Cela dépend des produits, mais un Aikidogi made in Japan va rétrécir très légèrement sur 3 ou 4 lavages pour se fixer définitivement.

  41. Martin

    Merci pour votre réponse!

  42. frederique

    @BudoExport – Repasser son obi a bonne température (coton) permet d’assouplir la ceinture,même celles à 7 coutures. Bonne pratique à votre fils!

  43. Octave

    Bonjour j’ai lavé ma ceinture marron en coton de la marque fuji mae pour la première fois sans consulter quoi que ce soit avant. Des pratiquants dans mon club m’avaient conseillé de la laver avec un petit peu de javel. Je l’ais donc lavé au robinet à l’eau chaude avec un peu de javel et résultat je me retrouve avec des taches foncée un peu humide dessus comme si de l’eau c’était imprégnée dedans. Ça fait 1mois que ça reste et c’est assez embêtant.
    Y a-t-il une astuce pour nettoyer tout cela ou je dois en racheter une nouvelle ? (Je l’ais déjà sechée dehors, mit sur le radiateur etc etc…).

  44. christophe

    @BudoExport – et peut on mettre de l’assouplissant? pour assouplir la ceinture même si elle est en satin?

  45. Bonjour et merci pour votre commentaire.
    Oui, vous pouvez ajouter de l’assouplissant, mais cela aura assez peu d’effet sur le cœur en coton rigide.

  46. Bonjour et merci pour votre commentaire.

    Voila un conseil bien étrange que de mettre de la javel sur de la couleur.
    La ceinture est définitivement perdue, il n’y a rien à faire pour recolorer une décoloration due à la javel, je suis désolé.

  47. alex

    Puis-je laver mon judogi avec une machine à vapeur? C’est si je le lave à la machine, il n’a pas le temps de sécher entre mes deux cours, donc un petit coup de vapeur pour tuer les bactéries me semble une bonne idée, mais quel effet cela aura t-il sur le tissus?

  48. Bonjour et merci pour votre commentaire.
    Oui, vous pouvez, mais il va rétrécir comme pour un lavage à chaud.
    Par ailleurs, la vapeur va tuer les bacteries, probablement pas les moisissures (ça risque de les empirer) et ça va fortement aggraver le problème d’odeur, voir même de coloration/décoloration du tissu.
    La vapeur en complément surement, même si cela réduit un peu la durée de vie du Judogi, mais pas en remplacement du lavage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© www.budoexport.com - tout droits réservés BudoExport LLC.